•  
  •  
 

Abstract

Cet article examine deux séries de peintures de paysages réalisées par le peintre voyageur Johann Moritz Rugendas dans les années 1830 : un corpus d’esquisses à l’huile peintes lors de son voyage au Mexique, et un autre ensemble de peintures effectuées lors de sa traversée des Andes entre Santiago du Chili et Mendoza. Il pose la question du transfert et de l’adaptation de techniques apprises et de courants de pensées intégrés en Europe, à des paysages de type nouveau vierges de toute représentation artistique. Il traite également de l’impact qu’eurent les œuvres de cet artiste dans les pays latino-américains où il voyagea.

Share

COinS
 

To view the content in your browser, please download Adobe Reader or, alternately,
you may Download the file to your hard drive.

NOTE: The latest versions of Adobe Reader do not support viewing PDF files within Firefox on Mac OS and if you are using a modern (Intel) Mac, there is no official plugin for viewing PDF files within the browser window.