•  
  •  
 

Abstract

La prise de conscience de l’importance de préserver le patrimoine cinématographique et de développer une culture cinématographique nationale dans certains pays d’Amérique Latine doit être comprise simultanément au besoin d’appartenir à un réseau d’échange bien plus large que celui dessiné par les frontières nationales. Cet article se propose d’analyser les projets d’intégration des archives du film les plus importants dans la région dans une perspective historique : la création de la Section latino-américaine de la FIAF (1955) et la mise en place, à partir de 1965, de l’Union de Cinémathèques d’Amérique Latine (UCAL).

Share

COinS
 

To view the content in your browser, please download Adobe Reader or, alternately,
you may Download the file to your hard drive.

NOTE: The latest versions of Adobe Reader do not support viewing PDF files within Firefox on Mac OS and if you are using a modern (Intel) Mac, there is no official plugin for viewing PDF files within the browser window.